-- Intro
-- Comment protège-t-on ?
-- Patrimoine mondial
-- Inventaires

 - Formulaires à télécharger




Bruxelles et le patrimoine mondial de L'UNESCO


Unesco à Bruxelles I La Grand-Place de Bruxelles I Les habitations majeures de l'architecte Victor Horta I Le Palais Stoclet I La liste indicative

 

Le Palais Stoclet

Palais Stoclet, avenue de Tervueren 279-281, 1150 Bruxelles

Lors de la 33e Session du Comité du Patrimoine mondial qui s’est déroulée à Séville du 22 au 30 juin 2009, le Palais Stoclet, œuvre majeure de l’architecte autrichien Joseph Hoffmann a été inscrit sur la très convoitée liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO. Il rejoint ainsi deux autres biens bruxellois déjà inscrits: la Grand Place de Bruxelles et les Habitations majeures de Victor Horta (Musée Horta, Hôtel Solvay, Hôtel Tassel et Hôtel Van Eetvelde).

Brève justification :

La maison de marbre de l’avenue de Tervueren s’impose comme une véritable icône de la Sécession viennoise et comme un jalon important dans l’histoire de l’architecture moderne européenne. Il illustre à merveille le concept du « gesamtkunstwerk » ou l’intégration des arts à l’architecture, indissociable de l’Art nouveau dont le mouvement se développe à l’aube du 20e siècle partout en Europe et à Bruxelles en particulier sous l’influence de Victor Horta.

Œuvre d’anticipation, témoignant d’un véritable échange de culture, le Palais Stoclet, conçu en 1905 à la demande du banquier et collectionneur Adolphe Soclet étonne tant par ses formes géométriques qui annoncent le mouvement moderniste que par la richesse et la qualité de sa mise en œuvre. Dès sa conception il offre à ses occupants amoureux des arts et de la musique un cadre de vie idéal et un confort exceptionnel.  

La tour et les façades en marbre lisse, percées avec parcimonie vers l’avenue, donnent à l’ensemble un caractère austère et clos. Cependant, les espaces intérieurs d’un grand raffinement esthétique profitent de la lumière du sud et sont largement ouverts sur le jardin architecturé qui participe à la composition de l’ensemble. L’intérieur du Palais recèle des œuvres des plus grands créateurs des ateliers de la Wiener Werkstatte et de la Sécession qui ont participé à sa décoration et son ameublement tel K.Moser, G. Klimt, C-O. Czeschka, R. Luksch, M. Powolny, L.- H.Jungnickel.

Bénéficiant d’une protection totale, le Palais présente un haut niveau d'intégrité. Si ce bien est arrivé jusqu'à nous pratiquement dans son état d’origine, c’est avant tout grâce à l’attention que lui ont conféré ses propriétaires, descendants de son commanditaire Adolphe Stoclet qui veillent jalousement sur le bien.

Déclaration de valeur universelle exceptionnelle et critères d’inscription adoptés par le Comité du Patrimoine mondial.

Déclaration de valeur universelle exceptionnelle :
Le palais Stoclet est un témoin exceptionnel du génie créateur de la Wiener Werkstätte. Il a été conçu et réalisé à Bruxelles de 1905 à 1911, par l’un des fondateurs du mouvement, l’architecte autrichien Josef Hoffman, dont c’est le chef-d’œuvre. Le mouvement de la Sécession viennoise témoigne d’un renouvellement conceptuel et stylistique profond de l’Art nouveau. Dès sa création, le palais Stoclet apparaît comme l’une des réalisations les plus abouties et les plus emblématiques de ce mouvement artistique, caractéristique des recherches esthétiques et du renouveau de l’architecture et de la décoration en Occident, au début du XXe siècle. La décoration du palais Stoclet fit appel à de très nombreux artistes de la Wiener Werkstätte, comme Koloman Moser, Gustav Klimt, Frantz Metzner, Richard Luksch, Michael Powolny, etc. Sous la direction de Hoffman, ils œuvrèrent dans le sens d’un art total, le Gesamtkunstwerk, s’exerçant simultanément dans toutes les dimensions : l’architecture intérieure et extérieure, la décoration, le mobilier, les objets fonctionnels, les jardins et leurs massifs. Dès sa création, le palais inspira de nombreux architectes en Belgique et au-delà. Il annonce l’Art déco et le Mouvement moderniste en architecture. Il témoigne du rayonnement de la Sécession viennoise et de la diffusion de ses idées en Europe, au début du XXe siècle. Il apporte le témoignage d’un monument d’une qualité esthétique et d’une richesse exceptionnelle, destiné à l’expression idéale des arts. Véritable icône de la naissance du modernisme et de la recherche de ses valeurs, son état de préservation et de conservation sont des plus remarquables.

Critères d’inscription :
Critère (i) : Réalisé sous la conduite de l’architecte et décorateur Josef Hoffman, le palais Stoclet représente un chef-d’œuvre du génie créateur de la Sécession viennoise, par son programme esthétique et conceptuel d’art total (Gesamtkunstwerk), par son vocabulaire architectural, par l’originalité et la qualité exceptionnelle de sa décoration, de son mobilier, de ses œuvres d’art et de son jardin. Il constitue un symbole de la modernité constructive et esthétique, en Occident au début du XXe siècle, remarquablement bien conservé.
Critère (ii) : Nourri des valeurs de la Sécession viennoise et de ses nombreux artistes, dont Koloman Moser et Gustav Klimt, le palais Stoclet apparaît dès sa création comme l’une des œuvres les plus représentatives et des plus raffinées de cette école. Réalisé à Bruxelles, au sein d’un haut lieu de l’Art nouveau, il exerce alors une influence considérable sur la recherche moderniste en architecture, et sur la naissance de l’Art déco.

Déclaration d’intégrité et d’authenticité :
Le palais Stoclet est intact dans ses dimensions d’architecture extérieure, d’architecture et de décoration intérieure, de mobilier et de jardin. Tous les éléments nécessaires à l’expression de sa valeur sont compris dans le bien proposé pour inscription. Il n’a subi aucune modification importante. L’environnement immobilier et urbain du palais n’a subi que peu de modifications. Le seul bâtiment nouveau d’une certaine importance dans son environnement a tenu compte de sa présence en termes d’intégrité paysagère du bien proposé pour inscription. Le palais Stoclet et l’ensemble des éléments le composant sont authentiques.

Mesures de gestion et de protection :
La gestion de la conservation satisfait aux meilleurs critères et standards internationaux. La programmation fine des travaux déjà réalisée gagnerait à être étendue aux travaux intérieurs et au jardin.
Le dossier de candidature du Palais Stoclet à l’UNESCO et la décision du Comité du patrimoine mondial est disponible sur le lien :
http://whc.unesco.org/fr/list/1298 rubrique documents

Actualité : Le palais Stoclet fait depuis 2008, l’objet d’une vaste campagne de travaux qui vise pour l’essentiel la restauration de ses façades, de ses murs de clôture et accès, de ses terrasses et couvrements.


 

 

Le Palais Stoclet.          Ch. Bastin & J. Evrard © MRBC

Le Palais Stoclet. Ch. Bastin & J. Evrard © MRBC

 

 

 


Le Palais Stoclet.          Ch. Bastin & J. Evrard © MRBC

Le Palais Stoclet. Ch. Bastin & J. Evrard © MRBC

 

<<top