-- Intro
-- Comment protège-t-on ?
-- Patrimoine mondial
-- Inventaires

 - Formulaires à télécharger




Bruxelles et le patrimoine mondial de L'UNESCO


Unesco à Bruxelles I La Grand-Place de Bruxelles I Les habitations majeures de l'architecte Victor Horta I Le Palais Stoclet I La liste indicative


Bruxelles et la Convention du Patrimoine mondial de l’UNESCO    

 A travers le monde, l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) encourage l’identification, la protection et la préservation du patrimoine, tant culturel que naturel, considéré comme ayant une valeur exceptionnelle pour l’humanité. A cette fin, un traité international intitulé Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel a été adopté par l’UNESCO en 1972. En 2009, la convention communément appelée du « Patrimoine mondial » a été ratifiée par 186 états.

La Belgique a ratifié la Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel le 24 juillet 1996.

Consultez la brochure des efforts belges pour la conservation du patrimoine dans le monde, édité pour les 40 ans de la convention. Une version anglaise est également disponible.

Le Gouvernement de La Région de Bruxelles-Capitale, compétent en matière de patrimoine immobilier sur le territoire de la Région a chargé la Direction des Monuments et des Sites de la préparation des dossiers de soumission de biens du patrimoine bruxellois ayant une valeur exceptionnelle pour l’humanité sur la liste du patrimoine mondial et plus globalement du suivi de la Convention.

Le Gouvernement de la Région de Bruxelles Capitale a soumis à trois reprises des biens sur la liste du Patrimoine mondial :

1.  La Gand-Place de Bruxelles
Soumission : 16/06/1997 
Adoption : 22e Session du Comité, Kyoto, décembre 1998
Critères d’inscription : Culturels (ii), (iv) 

2. Les Habitations majeures de Victor Horta 
  
-Hôtel Tassel, rue P.-É.  Janson 6, 1000 Bruxelles.
  
-Hôtel Solvay, avenue Louise 224, 1050 Bruxelles.
   -Hôtel Van Eetvelde et extension, avenue Palmerston 2-4, 1000 Bruxelles.
   -Maison et atelier de Victor Horta, rue Américaine 23-25, 1060 Bruxelles
Soumission : 23/07/1999      
Adoption : 24e Session, Cairns (Australie) novembre 2000.
Critères d’inscription : Culturels (i), (ii), (iv)

3. Le Palais Stoclet
Soumission : 28/01/2008
Adoption 33e Session, Séville, juin 2009.
Critères d’inscription : Culturels (i), (ii)

La soumission de biens culturels ou naturels au patrimoine mondial se réalise suivant une procédure stricte et suivant un format de candidature mis en place par l’UNESCO suivant le respect de critères permettant de juger de la valeur universelle exceptionnelle des biens proposés, mais aussi de leur authenticité, de leur intégrité et de leur gestion.

Les candidatures au patrimoine mondial subissent un long processus d’examen et d’évaluation par le Centre du Patrimoine mondial et les Organisations consultatives spécifiques de l’UNESCO avant d’être, où non, validées par le Comité du Patrimoine mondial.

Pour prétendre à une candidature sur la liste très convoitée du patrimoine mondial les biens doivent tout d’abord figurer sur la Liste indicative de l’Etat-partie à la Convention.

La mise en œuvre de la Convention ne se limite toutefois pas à l’inscription de biens sur la liste. La protection, la conservation et la valorisation du patrimoine sont au centre des préoccupations et des débats des Etats-parties à la Convention qui se réunissent à l’occasion des sessions du Comité du Patrimoine mondial. et d’Assemblées générales. Ces réunions réunissant les représentants de quelques 186 états sont l’occasion de fixer les règles directrices de la Convention, les Objectifs stratégiques et les Orientations permettant notamment d’améliorer la gestion des biens, l’équilibre et la crédibilité de la liste, d’apporter une aide d’intervention urgence aux biens menacés ou inscrits sur la liste du patrimoine en péril.

La Belgique a été membre du Comité de 1999 à 2003. La délégation de la Belgique composée de représentants des administrations des monuments et des sites des Régions bruxelloise, flamande et wallonne et de l’Ambassadeur de Belgique auprès de l’UNESCO a participé de manière active aux travaux et décisions du Comité et continue depuis à œuvrer dans ce sens en qualité d’observateur.

Parmi les travaux liés à la convention, la Belgique s’est attelée en 2005 à la préparation du premier Rapport Périodique, exercice commun (niveau fédéral/Inter-Régions) dressant un bilan de la mise en œuvre de la Convention du Patrimoine mondial dans notre pays. En complément, la Direction des Monuments et des Sites de la Région de Bruxelles-Capitale, en étroite collaboration avec la Cellule Patrimoine de la Ville de Bruxelles, a également réalisé pour l’UNESCO un « Rapport sur l’état de Conservation de la Grand-Place et des Habitations majeures de Victor Horta ».

Suite aux conclusions de ce premier exercice de rapport, la Direction a participé aux réunions de suivi du rapport périodique initiés par le Centre du Patrimoine mondial visant notamment la mise sur pied d’un Plan d’Action pour l’Europe de l’Ouest, impliquant notre participation à l’Inventaire rétrospectif  et à la  révision des Liste indicative finalisée en 2008.

Suite à ces travaux et afin d’améliorer la gestion des biens et de leurs abords, un groupe de travail interdisciplinaire a été mis sur pied au sein de la Direction réunissant de manière régulière les différents acteurs impliqués dans la gestion des biens. Le suivi des dossiers d'urbanisme et de restauration dans la zone ayant un impact sur les biens inscrits est depuis l'une des priorités de la Direction.